Logo La Voix Du Nord

Fourmies : Cuisine Mode d’emploi(s)… quatre mois de formation pour un métier

 

Le quotidien régional La Voix du Nord était présent lundi 30 août dernier pour le démarrage de la formation cuisinier(ère) / création d’entreprise de Fourmies proposée par Cuisine Mode d’Emploi(s), en partenariat avec la BGE Hauts-de-France et la Mairie de Fourmies.

Retrouvez ci-dessous ou en cliquant ici l’intégralité de l’article signé Lionel Maréchal :

 

Apprendre, à temps complet à raison de sept heures par jour, 80 gestes techniques de la cuisine et 90 recettes traditionnelles : en 2018, la formation Cuisine Mode d’emploi(s) avait connu un vif succès. Pour l’une des premières expériences itinérantes de l’association, chaperonnée par le chef étoilé Thierry Marx. Ainsi, douze stagiaires avaient été formés, de façon intensive, au métier de cuisinier, via une certification reconnue par la profession – qui permet à certains de débuter en tant que commis.

En 2021, si le principe reste le même, c’est le niveau supérieur qui est proposé dans le cadre d’un apprentissage similaire intensif mais gratuit sous la houlette de Claude Lavallart : l’obtention d’un titre professionnel de cuisinier, reconnu par l’État. Parce que, trois ans plus tard, la formation est de retour à Fourmies. Elle a débuté ce lundi.

Et c’est parti pour quatre mois pour dix nouveaux stagiaires majeurs, de 20 à 57 ans, sous la responsabilité de Christine Rannou, la responsable. Plus précisément dans l’enceinte du foyer Jules-Lassalle pour personnes âgées indépendantes. Un restaurant d’application grandeur nature puisque les apprentis devront proposer, régulièrement, au menu, une cinquantaine de repas à ces convives.

Des règles strictes

C’est là même l’originalité du cursus : pendant plusieurs semaines, les futurs cuisiniers alterneront formation théorique, exercices pratiques et stage chez un professionnel. Pour être prêt le Jour J, c’est-à-dire celui de l’examen, quand il faudra réaliser, en direct devant le jury, parmi les recettes apprises : une entrée, un plat, un dessert. En attendant, les nouveaux venus ont pris possession de leur paquetage (tenues, couteaux…). Sachant que les bases ont été posées d’emblée : « Ici, pas d’absence injustifiée. Pas de portable derrière les fourneaux – un piano haut de gamme. Attitude irréprochable. Entraide au sein de la brigade ». Des règles strictes auxquelles restent attachés Cuisine Mode d’emploi(s) et le chef étoilé. Mais qui portent leurs fruits. Outre ses neuf écoles, l’association multiplie les formations itinérantes. Les anciens stagiaires de Fourmies en savent quelque chose… tous ont retrouvé un emploi.

Et pour ceux qui, au terme de ce parcours, souhaiteraient poursuivre l’aventure, l’Association ensemBle pour aGir et Entreprendre (BGE), qui accompagne à la création d’entreprise, proposera un module complémentaire destiné à pouvoir ouvrir son propre établissement. Quand la restauration manque actuellement cruellement de bras… 300 000 d’ici à 2022.”

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×